preloader

Entraide et Fraternité

Rapport annuel 2021

Le mot de la Secrétaire générale et du Président

60 ANS DE SOLIDARITÉ

En 2021, Entraide et Fraternité a eu 60 ans. L’occasion de fêter avec nos membres lors de plusieurs moments en ligne (Covid oblige) mais aussi « en chair et en os » dès que cela nous l’a été permis !

Un anniversaire, c’est aussi un moment privilégié pour se projeter dans l’avenir. Dans la lettre qu’Il nous a adressée, le pape François nous encourage à poursuivre notre mission de solidarité dans un contexte international difficile et mouvant, le défi de la lutte contre la pauvreté étant encore renforcé par la crise sanitaire mondiale.

Avec nos partenaires et ami·es (dont notre homologue français, le CCFD-Terre Solidaire, que nous remercions ici particulièrement), nous avons pu réfléchir au sens de l’action chrétienne aujourd’hui… inspirés par l’Évangile qui nous rappelle l’importance de la rencontre avec les personnes les plus pauvres et laissées pour compte de nos sociétés, là où elles sont. En Haïti, par exemple, qui a dû faire face à un nouveau tremblement de terre.

Les populations des pays du Sud sont les premières victimes des effets du changement climatique. Notre action de solidarité se situe à trois niveaux. D’abord, bien sûr, dans l’appui financier à nos partenaires associatifs locaux afin de leur permettre de poursuivre leurs missions. Ensuite, dans le soutien à de nombreuses initiatives de chrétiens et chrétiennes engagés dans leur communauté ou école pour contribuer à l’appel du pape à sauvegarder notre Maison commune. Enfin, en encourageant le changement structurel et la révision de politiques peu en phase avec les défis auxquels nous devons faire face, dont le défi climatique à articuler avec celui de la justice.

Présente aussi bien dans les grands médias francophones, lors de rencontres avec le gouvernement fédéral ainsi que dans l’enceinte parlementaire, Entraide et Fraternité a relayé les revendications citoyennes de la pétition lancée pendant notre campagne de Carême sur la République démocratique du Congo : il faut annuler les dettes illégitimes. La dette ne peut pas non plus priver les États de ressources vitales à la mise en œuvre de politiques sociales et écologiques.

Merci pour votre appui et votre présence à nos côtés, merci pour votre solidarité.

Portrait d'Axelle Fischer
Axelle Fischer

Secrétaire générale

Portrait de Christian Valenduc
Christian Valenduc

Président

Entraide et Fraternité est une ONG catholique de solidarité internationale. Depuis 1961, elle défend un monde juste et solidaire en appuyant la réalisation de projets de développement définis en partenariat avec des associations locales des pays du Sud et en menant des actions d’éducation et de plaidoyer en Wallonie et à Bruxelles.

Notre impact

Droit à l’alimentation

Aujourd’hui, 10 % de la population mondiale est frappée par la faim. Depuis 2017, Entraide et Fraternité agit avec 30 partenaires locaux pour lutter contre la faim et garantir la souveraineté alimentaire des populations appauvries.

70 % des victimes de la faim sont des paysans et paysannes !

Entraide et Fraternité met par conséquent en place, à travers l’agroécologie, une agriculture familiale qui garantit des revenus suffisants aux paysan·nes et respecte l’environnement.

Les résultats des données reprises dans le schéma font état de cinq années de déploiement de notre programme Droit à l’alimentation.

paysans

98 organisations paysannes se sont professionnalisées en coopératives.
Le rendement des cultures de riz, maïs et pommes de terre a augmenté de 58 %.

2.535 familles paysannes ont augmenté leurs revenus d’au moins 75 %.
984 jeunes se sont lancés dans l’agriculture.

147 paysannes sont nommées à un poste de dirigeante au sein des coopératives.
800 paysans et paysannes cultivent sans aucune substance chimique.

Pour plus de 3.000 paysans et paysannes la période de soudure a été réduite.
2.043 paysans et paysannes ont créé leur micro-entreprise.

935 familles paysannes ont augmenté leurs revenus de 25 %.
149 revendications paysannes ont été élaborées et reprises dans un cahier.

690 paysans et paysannes sont formés et engagés dans l’agroécologie.
74 paysannes ont pu obtenir une terre pour cultiver.

531 paysans, paysannes et pêcheurs ont acquis une source de revenus stable.
1.060 paysans, paysannes et pêcheurs disposent de mécanismes de protection face aux catastrophes climatiques.

deux jeunes garcons devant en tableau, l'un explique à l'autre

Droits de l’enfant

1 milliard d’enfants et de jeunes ont subi des violences physiques, sexuelles, émotionnelles ou des négligences en 2020.

Entraide et Fraternité lutte au Pérou contre cette situation avec notamment 2 partenaires. Kallpa renforce les organisations chargées de la petite enfance dans les bidonvilles entourant la ville de Lima. Chibolito aide les enfants des rues de Cajamarca.

134 familles
ne recourent plus à la violence et aident leurs enfants dans leur épanouissement.
146 enfants
leaders formés connaissent leurs droits et mobilisent les autres enfants afin de revendiquer collectivement leurs droits.
L’avis des enfants
Les autorités et organismes publics locaux et régionaux demandent et intègrent l’avis des enfants dans leurs politiques.
119 filles et 99 garçons
ont aujourd’hui accès à une alimentation saine, des services de santé, l’éducation scolaire, des loisirs et des sports.

Plaidoyer politique

Notre société ne peut changer de manière profonde et durable que si les lois et politiques publiques changent. En 2021, notre service politique a mené une bataille contre le Traité sur la Charte de l’Énergie, un accord de commerce extrêmement néfaste pour l’environnement puisqu’il protège les énergies fossiles.

Autre combat : l’accord UE-MERCOSUR. Cet accord bafoue dans sa forme actuelle les normes sociales et est totalement à contre-courant des efforts urgents pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

En 2021, notre service politique a rédigé 14 analyses, 5 cartes blanches publiées dans la presse ainsi qu’une étude sur les obstacles à la transformation sociale et écologique.

Éducation à la citoyenneté mondiale

Entraide et Fraternité a poursuivi en 2021 son ambitieux projet de créer un mouvement de transition écologique et sociale porté par les catholiques en Wallonie et à Bruxelles. Cette année, l’enthousiasme a été au rendez-vous. 30 communautés (paroisses, unités pastorales, communautés religieuses) et 24 écoles catholiques ont déjà exprimé leur souhait d’approfondir la réflexion sur l’écologie intégrale et d’identifier des initiatives concrètes de transition à mettre en place au sein de leur communauté ou école.

La carte des partenaires

Amérique latine & Haïti

partenaires : 25 | 5 pays

Montants transférés
Total 1.117.274 €  
Guatemala 300.185 €
Nicaragua 322.802 €
Haïti 226.673 €
Brésil 55.000 €
Pérou 32.531 €

Afrique

partenaires : 24 | 4 pays

Montants transférés
Total 1.013.238 €  
RD du Congo 340.527 €
Burundi 251.135 €
Madagascar 281.055 €
Rwanda 110.600 €

Asie

partenaires : 9 | 2 pays

Montants transférés
Total 350.869 €  
Philippines 330.063 €
Inde 20.806 €
Programme droit accès aux ressources
Programme pour les droits des enfants
Initiatives citoyennes de solidarité internationale
Aide d’urgence

Les Comptes

Produits

Dons privés 1.434.228 €
Paroisses, écoles et groupes 167.361 €
Subsides publics 2.575.615 €
Fondations 476.286 €
Legs et autres recettes 678.853 €
Total 5.332.343 €
illustration des chiffres ci dessus
27 %
3 %
48 %
9 %
13 %

Charges

Programme partenariat international 3.055.572 €
Programme éducation 857.931 €
Programme plaidoyer 148.604 €
Communication 279.312 €
Récolte de fonds 398.237 €
Coordination et administration 620.280 €
Total 5.359.937 €
illustration des chiffres ci dessus
57 %
16 %
3 %
5 %
7 %
12 %

Actifs

Immobilisations 801.452 €
Créances 262.223 €
Disponible 1.264.182 €
Total 2.327.857 €

Passif

Réserves 1.661.380 €
Dettes 666.477 €
Total 2.327.857 €

Nous sommes membres de l’AERF (Association pour une éthique dans la récolte de fonds) qui garantit la transparence dans l’utilisation des dons. Nous adhérons à son code déontologique dans lequel est repris un droit à l’information.

Nos comptes et bilan sont audités et certifiés par le cabinet MAILLARD, DETHIER & CO, réviseur d’entreprises indépendant.

Ils sont publiés sur le site internet de la Banque Nationale et sur le site internet de Donorinfo, le label Je donne en confiance.

Vous les trouvez également sur notre site internet entraide.be.

logo Donorinfo
logo Bank Nationale
logo AERF

2021 a été la continuation de l’année 2020, entre mesures sanitaires, campagnes de vaccination et décès prématurés d’êtres chers.

Entraide et Fraternité a continué à s’adapter au contexte et à se réinventer pour renforcer les actions liées à son objet social, tout en célébrant son 60 e anniversaire avec les encouragements du pape François et Sa bénédiction apostolique.

Grâce à l’engagement et la solidarité exceptionnels de nos donatrices, donateurs, testatrices et testateurs, Entraide et Fraternité termine l’année avec un résultat financier positif, tout en investissant dans son objet social de manière plus importante que les exercices précédents.

Les fonds propres levés sont exceptionnels et s’élèvent à 2.280.442 €, principalement constitués de dons privés et de legs. La collecte de Carême a repris des couleurs en 2021 par rapport à 2020 ; elle ne représente malgré tout plus que 3% des produits totaux de l’exercice.

Les subsides publics restent stables pour s’établir à 2.575.615 €. Si l’appui prévu par la Coopération belge continue à constituer la principale partie de ces subsides, les autres bailleurs publics pour le programme partenariat international ont financé des projets pour environ 75.179 € complémentaires, tendance qui va en augmentation depuis plusieurs années. Les subsides privés (476.286 €) continuent de renforcer nos actions de partenariat international et des actions d’éducation en Belgique (citons, pour l’exemple, le projet Sauvons notre Maison commune).

La somme totale des fonds propres reste très importante (52% des produits, ce qui inclut aussi les subsides d’origine privée). Ceci nous permet une indépendance financière stratégique essentielle et nous donne la capacité de continuer à mener nos activités de soutien à des associations de pays appauvris du Sud (57% des dépenses) qui, selon leurs propres priorités, luttent contre la pauvreté, promeuvent l’agriculture familiale comme l’un des moyens de lutter efficacement contre la faim et promeuvent l’application des droits des enfants. Cela nous permet également de poursuivre nos activités de sensibilisation et de mobilisation du public belge aux enjeux des inégalités mondiales (16%) et de plaidoyer auprès des décideurs politiques (3%).

Comme lors de l’exercice précédent, une partie de nos recettes a été consacrée à la récolte de fonds (7%) et à la communication (5%), deux activités qui restent capitales pour envisager le futur avec confiance et maintenir, voire renforcer, le soutien de nos donateurs, donatrices, sympathisants et sympathisantes.

Les frais administratifs et de coordination restent faibles (12%), bien en-dessous de ce qui est permis par la législation belge dans le secteur des ONG (20%).

Merci infiniment aux donatrices et donateurs, sympathisantes et sympathisants, paroisses, écoles, groupes imer de solidarité, testatrices et testateurs, militantes et militants qui continuent à nous soutenir « pour que la Terre tourne plus juste ! » Sans elles et eux, notre association ne pourrait pas avoir l’impact et le retentissement d’aujourd’hui, un impact tout particulier en ces temps de monde en transformation profonde.

Merci aussi aux institutions publiques et privées : Direction générale de la Coopération-DGD, Fédération Wallonie-Bruxelles (éducation permanente), Wallonie-Bruxelles International-WBI, Ministère de la Communauté Germanophone, CNCD, EHK-Vienne, La Croix du Sud et bien d’autres encore. Avec leurs soutiens ajoutés aux dons que notre public nous confie, un nombre plus important de projets de solidarité internationale, d’éducation au développement et de plaidoyer a pu se réaliser.

Intégrité

L’importance qu’Entraide et Fraternité attache à l’intégrité s’est concrétisée à travers l’engagement pris en 2018 en adhérant à la Charte Intégrité proposée par le SPF Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au Développement ainsi qu’en adoptant, en interne, un Code éthique et le document Politique de signalement et traitement des plaintes.

Le Code éthique comporte notamment l’engagement d’Entraide et Fraternité à prendre des mesures rapides, justes et appropriées pour répondre aux atteintes aux valeurs et principes définis dans cet instrument juridique approuvé par le conseil d’administration du 3 mars 2020 (et mis à jour en juin 2021).

Toute partie prenante interne ou externe a le devoir de signaler immédiatement toute suspicion, inquiétude et/ou fait de violation de ce code. Pour ce faire, elle se conforme à la Politique de signalement et traitement des plaintes mise en place (également depuis le 3 mars 2020).

Rapport du Gestionnaire de Traitement des Plaintes

Dans ce contexte a été désigné, en juin 2020, un Gestionnaire de Traitement des Plaintes (GTP), en la personne de Me Jacques LAFFINEUR, avocat au Barreau de Bruxelles, qui est le garant du traitement des plaintes depuis leur réception jusqu’à la convocation du Comité de Traitement des Plaintes (CTP) et la proposition d’un plan (confidentiel) d’action dont le GTP coordonne la mise en œuvre et rend compte dans un rapport d’enquête final.

Au terme de l’année 2021, aucun signalement ou plainte n’a été porté à l’attention du GTP.

protrait de Mgr Aloys Jousten
Mgr Aloys Jousten

In memoriam

Mgr Aloys Jousten, fervent défenseur de la justice sociale, s’est éteint

Évêque émérite de Liège, Mgr Jousten est décédé inopinément le 24 septembre, à l’âge de 83 ans. Entraide et Fraternité se souvient de lui avec émotion comme d’un homme doué d’une grande humanité, sensibilité et humilité, toujours disponible et profondément engagé sur les questions sociales. En tant qu’évêque référendaire pendant de nombreuses années d’Entraide et Fraternité et d’Action Vivre Ensemble, notre association-soeur, et en tant que prêtre de paroisse impliqué déjà bien avant dans notre antenne régionale Miteinander Teilen (Eupen), il ne manquait jamais de répondre à nos nombreuses sollicitations. Il était un fervent défenseur de la justice sociale et de l’égale dignité de toutes et tous et un pasteur particulièrement impliqué auprès des personnes laissées pour compte.

Il fut pour nous un compagnon de route partageant pleinement notre vision de la solidarité et de la lutte contre la pauvreté : loin de l’assistanat et du paternalisme, il croyait à l’importance de projets portés et voulus par les personnes en situation de pauvreté, à la force de la sensibilisation, à la pertinence d’une action de plaidoyer politique pour changer les rapports de force et combattre les injustices. De retour d’une mission à nos côtés au Guatemala, il témoignait : « J’y ai été enthousiasmé par le travail réalisé sur place, notamment par de nombreuses associations locales. C’est une vraie conscience politique qui émerge. »

Sa présence à nos côtés fut un réel appui et un motif d’encouragement. Mgr Jousten nous manquera mais son héritage d’homme de Dieu demeure. Nous lui en sommes très reconnaissants.

protrait de André Gailly
André Gailly

André Gailly : hommage à un éveilleur de conscience

André Gailly, ancien secrétaire général d’Entraide et Fraternité-Broederlijk Delen dans les années 70 et ancien chargé de projets Amérique latine et projets intercontinentaux est décédé le 20 septembre au terme d’une longue et féconde vie « au service des plus petits ».

En 1978, il a contribué à mettre sur pied Entraide et Fraternité en tant qu’ONG francophone autonome dans une ligne progressiste tant en Église que dans la société civile.

Il a consolidé et bâti des partenariats exceptionnels avec tant d’ONG latino-américaines, particulièrement au Brésil, au Chili et au Pérou en donnant priorité à des acteurs de terrain qui ont développé des résistances, qu’elles soient syndicales ou populaires, et qui ont ainsi participé à l’avènement de la démocratie dans ces pays.

Ses engagements pour « dénoncer et annoncer », comme il aimait à le dire, nous imprègnent encore aujourd’hui.

Nos bureaux

SIÈGE SOCIAL
Rue du Gouvernement Provisoire 32, 1000 Bruxelles
T. 02 227 66 80
Contact donateurs et donatrices : 02 227 67 09
Contact attestations fiscales : 02 227 67 02
Contact legs : 0490 57 97 47
BRABANT WALLON
Chaussée de Bruxelles 67, 1300 Wavre
M. 0473 31 05 81
BRUXELLES
Rue de la Linière 14, 1060 Bruxelles
T. 02 533 29 58
HAINAUT
Rue Lefèvre 59, 6030 Marchienne-au-Pont
T. + F. 071 32 77 42 - M. 0473 31 02 31
LIÈGE
Rue Chevaufosse 72, 4000 Liège
T. 04 222 08 00 - M. 0473 31 05 89 & 0478 39 19 37
NAMUR
Place du Chapitre 5, 5000 Namur
T. 081 41 41 22 - M. 0490 64 91 14
LUXEMBOURG
Rue du Pressoir 23, 6800 Libramont
M. 0499 90 64 99
RÉGION GERMANOPHONE
Judenstraße 29, 4700 Eupen
T. + F. 087 55 50 32